Départ le samedi matin, notre train part à 11h26, nous nous rendons à la gare en rollers et attrapons au passage des sandwichs chez un vendeur qui nous faisait envie depuis notre arrivée (des sandwichs de la mer, avec du saumon, des crevettes ou plein d'autres trucs, miam !). Notre train s'arrête à Villach, à l'ouest de Klagenfurt, où nous changeons pour un train slovène.


Bon, maintenant on en a pour deux heures de train (un train moins agréable qu'en Autriche...). Pour faire passer le temps, je vous propose une petite mise au point culturelle sur la Slovénie (hourras enthousiastes là normalement s'il vous plaît) !


Donc, la Slovénie, c'est... Tout petit :

  • 20 000 km carrés (27 fois plus petit que la France !),
  • 2 millions d'habitants...
Sa capitale est Ljubljana. Non, je ne me suis pas trompé, l'orthographe est exacte. Elle possède 300 000 habitants. Ils ont l'Euro depuis 9 mois !
C'est entouré par l'Italie à l'ouest, l'Autriche au nord, la Croatie au sud, et la Hongrie à l'Ouest. Ils ont eu droit à Napoléon, aux Habsbourg, et c'est déjà pas mal !


Nous arrivons enfin... La gare ressemble à celle d'une toute petite ville française, il y a 20 ans (enfin on imagine), sans écrans, sans accueil ni rien... En quittant le quartier de la gare vers l'auberge, nous remarquons des magasins délabrés, des blocs d'immeubles un peu plus loin : le quartier n'est pas très accueillant, et on a une petite pensée pour les pays de l'est post communiste. Heureusement la suite est plus sympathique ! Nous arrivons à l'auberge, qui a une situation de rêve dans ce qui nous semble être le coeur du coeur de Ljubjana ! Quelle chance...


Nous récupérons quelques cartes décrivant les points intéressantes de la ville. Il semblerait que nous en ayons déjà parcouru une bonne partie en faisant le trajet gare -> auberge... Certes, la ville compte 300 000 habitants, mais le quartier joli et intéressant pour les touristes que nous sommes est très réduit... Qu'à cela ne tienne ! Nous allons le visiter en suivant les consignes de la carte de l'office de tourisme... Ceci nous permet de découvrir quelques églises, quelques jolies places, de petites ruelles pleines de charme... Il ya a même un gratte-ciel (de 12 étages !) qui à l'époque se voulait être une réponse aux édifices américains. Nous gardons le chateau pour demain... Direction le restaurant.


Ici on nous indique les plats traditionnels slovènes. Nata prend un plat à base de dinde, et moi de poulain ! C'est surprenant, et ça ne vaut pas le cheval (selon moi). Nous goûtons un vin slovène, relativement agréable (c'est à tester mais si vous partez un an emmenez vos bouteilles), servi dans ces grands verres à dégustation.


Pour finir notre première journée, nous nous installons dans un bar situé dans un quartier piéton (qui a dit le quartier piéton ?) au bord de la Ljubljanica, nous y testons une bière slovène. L'ambiance est assez calme, agréable, un flot international de touristes déambule dans les rues (allemands, japonais, français, hollandais...). Goto dodo.


Comme prévu, aujourd'hui, le chateau. On peut y accéder, au choix, par un funiculaire, par la route, ou par de petits chemins ou escaliers qui bordent la colline sur laquelle il est bâti. En tant que sportifs invétérés nous choisissons bien sur l'approche frontale, à la force de nos jambes, qui nous offre un joli point de vue sur la capitable. Il n'est pas très grand (on s'en serait douté) mais a déjà été restauré en grande partie, et de façon plutà´t originale et très agréable : vous connaissez les bases secrètes dans Blake et Mortimer ? Eh bien le "sous sol" du chateau y ressemble fortement. Par malchance, un malentendu avec la batterie de mon appareil photo fait que nous avons dû compter sur mon portable pour les photos suivantes... désolés !


Nous montons dans la plus haute tour d'où la vue est très agréable et d'où, par beau temps, on peut voir "un tiers" de la Slovénie ! Un petit film historique plus tard, nous sommes prêts à tester un mac'do slovène avant de reprendre le train... Le Maxi Best Of coûte ici 3,95 €, c'est dire que le niveau de vie est tout de même différent.


Pour conclure, petit pays, petite ville, petite (NON ADRIEN ARRÊTE !). On nous avait dit tant de bien de Ljubljana que nous avons été un peu déçus. Certes le centre de la ville est plein de charme, mais c'est minuscule ! On y croise de nombreux touristes, les restaurants ne sont donc pas vraiment bon marché... Je pense pour ma part que c'est la campagne slovène qui doit révéler tout le charme de cette région. On y trouve un parc naturel - dont nous avons pu voir bon nombre de photos grâce à une exposition - qui semble être magnifique. De plus, certains villages bordent la Méditerranée et sont sà»rement pleins de caractères. En un mot : la Slovénie, oui, mais avec une voiture ! Comme ça si en plus ça ne vous plaît pas, vous êtes à deux pas de l'Italie. Ou de Klagenfurt !


Et sans oublier...
  • Dédicasse à SitK :
  • Dédicasse à Luka :